Aller au contenu principal

Actualités

Métiers de la nature

DNA 15/10/2017

Les jeunes ont été un peu moins nombreux cette année à s’engager dans les métiers du Paysage et pourtant, en Alsace, les embauches sont nombreuses.


Pauline Amet et ses collègues se sont relayées pour renseigner les visiteurs intéressés


Encadrés par les formateurs techniques du CFA de Rouffach , une vingtaine d’élèves de première année bac professionnel Aménagements paysagers ont mis en verdure une parcelle. Les visiteurs découvriront leur travail dès l’entrée du Village du jardin. C’est aussi le lieu idéal pour se renseigner sur les formations qui passent par la voie classique (au lycée du Pflixbourg à Wintzenheim) ou par la voie de l’apprentissage (au CFA agricole de Rouffach). Sans oublier les reconversions professionnelles.

 

Très bon taux d’employabilité


Les « Espaces verts » englobent un nombre important de débouchés. Chaque année, 480 jeunes sont formés : environ la moitié d’entre eux dans les métiers du paysage, l’autre moitié, en viticulture, horticulture, agriculture, vente en jardinerie et en animalerie, etc. « Plus de 80 % des jeunes sont insérés professionnellement sept mois après avoir obtenu leur diplôme » chiffre Pauline Amet, chargée de développement de l’apprentissage. Ces métiers connaissent donc un très bon taux d’employabilité et permettent aussi - pour ceux qui le souhaitent - d’évoluer. Près de 400 entreprises (souvent de moins cinq salariés) sont identifiées dans le département.
Dans ces métiers, un bon professionnel aime, avant tout, travailler à l’extérieur par tous temps. Il a une bonne condition physique et cherche continuellement à apprendre (les nouveaux matériaux, végétaux…). Surtout, il est en permanence dans l’observation.

 

DNA 15/10/17